Thread – Seins, sexualisation et caractères sexuels secondaires

Bonjour !
Aujourd’hui, j’inaugure une série de billets « Thread » qui vont principalement consister à mettre rapidement sous forme d’article des threads rédigés sur Twitter. Comme l’avait fait remarquer quelqu’un, ces derniers ont tendance à se perdre dans la nature alors que, publiés sur un blog, ils peuvent plus facilement être retrouvés et peuvent également intéresser un public qui ne fréquente pas (les mêmes sphères de) Twitter.
Entrons donc tout de suite dans un sujet qui n’est pas sans rappeler mon dernier article : les seins, leur sexualisation et leur statut de caractères sexuels secondaires !

Alors avant toute chose, voici mon tweet d’origine, pour celleux qui souhaitent le lire et/ou le partager via Twitter :

En voici donc le contenu :

Alors comme je vois passer partout le terme « caractère sexuel » pour justifier le fait que les seins ne devraient pas être montrés, je vais faire un petit thread de rappel de SVT (parce que y’en a qui ont pas forcément eu ces cours et qui ont ptêt envie d’apprendre quand même)

Les « caractères sexuels » désignent des éléments qui sont modifiés sous l’effet des hormones sexuelles (œstrogène, progestérone, testostérone…), et sont classés en deux groupes :
– les caractères sexuels primaires, dont la différentiation a lieu pendant la grossesse : il s’agit des organes génitaux internes et externes (testicule, ovaires, utérus, vulve, pénis, etc…). Si ils sont fonctionnels, ils permettront la fécondation, la grossesse et l’accouchement d’un bébé. Bref, on appelle ça communément le sexe et c’est la seule chose dont on a besoin pour faire un enfant.
– Les caractères sexuels secondaires, qui apparaissent à la puberté. Ça se manifeste par une apparition de la pilosité dont la répartition varie selon les individus et les hormones (barbe, poils sous les bras, dans la région ano-génitale, sur le torse…), par la façon dont la graisse se répartit, par le développement des glandes mammaire, la croissance des os, etc…

Donc, dire que parce que les seins développés sont des caractères sexuels et donc que c’est aussi déplacé d’en montrer que de montrer ses organes génitaux, c’est faux : Un sein développé est, d’un point de vue purement biologique, aussi sexuel qu’une barbe, qu’un poil de torse ou que des hanches développées. Ça n’est pas essentiel à la sexualité, ça n’est pas essentiel à la procréation, ça n’est qu’une conséquence des hormones (très pratique toutefois pour les personnes qui veulent allaiter).

Ce qui est par contre vrai, c’est que la société française est une société qui, culturellement, sexualise les seins développés depuis longtemps, c’est-à-dire qu’on associe beaucoup (voire uniquement) le sein à la sexualité. Le sein est érotisé, ce qui se voit à la fois dans les catégories de site pornographiques, dont certaines indiquenr les tailles de seins, au développement de vêtements et de lingerie pour le « mettre en valeur », mais aussi à des polémiques comme l’allaitement : le sein nu en société choque parce que NOUS avons pris l’habitude de ne voir et imaginer des seins que dans un contexte sexuel, oubliant qu’à la base son intérêt premier c’est de produire du colostrum et du lait et que c’est aussi sexuel qu’un poil de cul. La preuve en est que dans d’autres cultures, vivre torse nu est possible indépendamment du niveau de développement des seins, et ce sans sexualisation : c’est une habitude sociale, c’est purement culturel et ça n’a rien de biologique.

Voilà voilà, sur ce prenez bien soin de vous et pensez à vous hydrater régulièrement !

PS : il existe également une notion de « caractère sexuel tertiaire », notamment chez les animaux, mais là on quitte le domaine de l’anatomie donc je ne m’y suis pas attardæ ici.
PS2 : je lis des gens utiliser également l’argument que, les seins étant des zones érogènes, ils sont donc sexuels. Petit rappel que même les seins non développés (par exemple chez des hommes cisgenres) sont érogènes. De même que l’arrière du crâne, les oreilles, les aisselles ou les pieds. Il n’y a donc aucun rapport, d’ailleurs les zones érogènes dépendent de chaque personne : chez certains individus les seins ne sont pas du tout érogènes par exemple.

 

J’espère que ce premier thread rapporté au format billet rapide vous aura plu, n’hésitez pas à poser des questions et/ou me dire ce que vous pensez de cette idée de format, je suis ouvert’e à toute critique constructive et à toute question posée avec bienveillance !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s